S'adapter à la plate-forme e-learning
la plus efficace au monde
Reconnu par plus de 100 000
apprenants satisfaits

Mot de passe oublié ?


Vous pouvez revenir à la pagede Connexion

Vous avez déjà un compte

Mot de passe oublié ?

Utilisez votre email Inscrivez-vous

S'adapter à la plate-forme e-learning
la plus efficace au monde
Reconnu par plus de 100 000
apprenants satisfaits

Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous


Vous avez déjà un compte ? Connexion

 

About Us

thesalesacademy.be

Aujourd'hui, les formations à la vente ne se résument qu'à un chapitre d'un cours de « Marketing » ; ou bien, elles sont seulement explorées de façon éphémère et théorique dans les écoles de commerce et de gestion.

Récentes publications

Vendeur, un métier plein d’avenir

By thesalesacademy.be on Wednesday, 29 January, 2020 blog-banner.jpg.jpg

Actuellement, près d’un poste vacant sur deux en Belgique serait lié à la vente. Ces chiffres du SPF Emploi (Service Public Fédéral) sont confirmés par le VDAB (VlaamseDienstvoorArbeidsbemiddeling enBeroepsopleiding), qui parle d’une pénurie de vendeurs. De moins en moins de personnes souhaitent exercer ce métier qui est pourtant plein d’avenir…

Ces dernières années, les vendeurs et représentants commerciaux figurent sur la liste des métiers en pénurie publiée fin 2019 par le VDAB. Une tendance dommageable, car si de moins en moins de personnes veulent se spécialiser dans la vente, les employeurs, de leur côté, cherchent très régulièrement à renforcer leurs équipes commerciales. Pour expliquer cette baisse de popularité, le VDAB évoque une évolution des attentes des travailleurs. L’envie d’un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle est de plus en plus prégnante. Or, quand on veut bien vendre, difficile de se limiter à un 9h-17h.

Autre cause : une sous-évaluation du métier de vendeur. Beaucoup d’entreprises accordent trop d'attention au marketing alors que le travail organisationnel et la vente sont sous-estimés, ce qui n’est pas très motivant. On pense à tort que tout le monde peut être vendeur, alors que c’est un métier à part entière. La vente reste une profession avec ses propres règles et lois où la volonté de vendre reste toujours primordiale.

Les types de vendeurs les plus recherchés

D’après une analyse menée à bien par Jobat sur tous les postes vacants des dix-huit derniers mois en matière de vente, voici le top 5 des profils les plus recherchés :

  • Vendeurs en magasin : 21%
  • Représentants externes : 17 %
  • Vendeurs internes : 11%
  • Service à la clientèle : 9 %
  • Télévendeurs : 5 %

Bien souvent, on part de l’idée qu’on est fait pour la vente ou qu’on ne l’est pas. Mais à la Sales Academy, nous savons qu’on ne naît pas vendeur, on le devient ! Comme tout métier, ceux de la vente s’apprennent. 90% de la réussite d’une vente passe par sa préparation, la maîtrise des techniques de vente, la connaissance du client et du produit. Autant d’éléments qui s’apprennent. À la Sales Academy, nous considérons qu’un bon vendeur est à la croisée de trois segments: la connaissance du marché, des produits, des techniques, etc., le savoirêtre (la ponctualité, la politesse, etc.) et la maîtrise des techniques de vente.

À la sortie, l’emploi est-il assuré?

Il suffit d’ouvrir des pages d’offres d’emploi pour s’en rendre compte ! Area manager, account manager, représentant, responsable des ventes,… Sous différentes appellations, les vendeurs sont recherchés dans près de la moitié des offres d’emploi. Et dans tous les secteurs.

Mais par manque de qualification ou par méconnaissance du métier, les candidats manquent à l’appel.

Les recruteurs déplorent le désintérêt porté aux métiers de la vente. Les jeunes n’y pensent pas spontanément et les bureaux de recrutement remarquent que les étudiants et jeunes diplômés ont parfois une méconnaissance du métier. Pourtant, lorsqu’ils partent en observation auprès de professionnels, ils sont vite séduits par la technicité du métier, et surtout par l’absence de routine.

Ceux qui se lancent dans des études de vendeur ou de marketing pourraient donc avoir un avenir tout tracé et une évolution rapide.

Les secteurs de la vente et de la distribution offrent des opportunités d'évolution intéressantes. Du côté de la distribution, les détenteurs d’un baccalauréat peuvent intégrer des postes de manager de rayons dans les grandes surfaces ou de responsable de petites surfaces. Les détenteurs d’un Master, quant à eux, peuvent briguer des postes de directeur de magasin. Tous peuvent ensuite progresser vers des postes de directeur de magasin, puis directeur régional ou vers des fonctions à responsabilité (achats, marketing, encadrement) au siège du groupe. De nombreuses fonctions commerciales mènent en effet vers des fonctions managériales.

Intéressé(e) par la vente ?

Les métiers de la vente vous attirent ? Vous souhaitez commencer une formation commerciale ou approfondir vos connaissances dans certains domaines ? Rendez-vous sur le site de la Sales Academy pour découvrir notre catalogue de formations en ligne.